La simulation en contexte d’incertitude : un outil puissant pour la décision

13 July 2021

Par Redlog

Introduction

Face à un environnement de plus en plus instable, la planification ne peut pas se limiter à la confection d’un plan unique basé sur des hypothèses figées. Bien souvent, les plans de départ sont invalidés par des événements inattendus comme la panne d’une machine, l’indisponibilité soudaine d’une personne clé, les changements de la demande et par conséquent des quantités à produire…

Alors, comment adapter le processus de planification à un environnement incertain ?

La fin des plans figés

 

Avoir un unique plan figé donne l’illusion de la maitrise des événements. La chimère d’un avenir prévisible se traduit, fréquemment, par de l’improvisation et des mises à jour réalisées dans l’urgence. Cette situation est à l’origine de décisions inadaptées qui se traduisent par une faible adhérence au plan de production, une dégradation du taux de service et une augmentation des coûts de production (approvisionnement d’urgence, surstock…).

La simulation comme outil d’aide à la décision

 

Les imprévus sont multiples dans la vie d’une entreprise et il n’est pas possible de toujours tout prévoir. A défaut de pouvoir tout anticiper, il faut être réactif et disposer d’outils adaptés à des situations dans lesquelles est nécessaire de réagir rapidement. La simulation est un outil puissant d’aide à la prise de décisions dans la mesure où elle permet de mesurer objectivement les conséquences des options envisageables avant de valider dans les plans la solution qui maintient les performances au plus haut.

Pour comparer rapidement et efficacement des scenarios de planification, il faut avoir au préalable modélisé les liens de causalité entre les paramètres de planification et les indicateurs de performance. Il faut par ailleurs disposer d’un support logiciel ergonomique pour extraire tout le potentiel de la simulation.

En pratique, la simulation est un processus complexe

 

La question que pose un imprévu est souvent simple en apparence mais son traitement peut vite devenir complexe. La préparation de la réponse adéquate met en jeu un grand nombre de contraintes et règles de gestion élémentaires. Pris individuellement, ces éléments ne posent généralement pas de problème particulier. Mais, en réalité, ils ne sont pas isolés et les réponses apportées doivent tenir compte de ces interactions pour maintenir la cohérence horizontale et verticale du processus de planification (consultez notre article sur cette problématique)

A titre d’exemple, supposons qu’un accroissement inattendu de la demande d’un article soit tel qu’il est nécessaire de doubler sa production pour ne perdre aucune opportunité de vente. La première question à laquelle il faut être capable de répondre est de savoir si un doublement de la production est réalisable et à quelles conditions ?

La réponse dépendra de plusieurs facteurs interdépendants. Une liste non exhaustive de problématiques illustre ces interactions :

– Est-ce qu’il y a une machine et de la main d’œuvre disponibles pour cette nouvelle demande ?

– Si la machine en question est utilisée pour plusieurs références, quel doit être l’ordre de priorité de production des articles ?

– Y-a-t-il un besoin d’augmenter la production et/ou l’approvisionnement des composants et semi-finis qui rentrent dans la fabrication de l’article en question ?

– Est-il nécessaire de commander de nouvelles quantités de matières premières et de composants auprès des fournisseurs ? Peuvent-ils les rendre disponibles et les acheminer à temps ?

– Est-ce qu’on sous-traite ou on produit nous-même la demande supplémentaire ?

Les éléments que mettent en jeu les questions ci-dessus interagissent entre eux de manière plus ou moins complexe. Il est difficile d’apporter une réponse unique à un problème multidimensionnel et à enjeux multiples sans réduire sa complexité par des hypothèses parfois simplistes. Envisager plusieurs réponses en ayant au préalable formulé des jeux d’hypothèses réalistes est souvent une meilleure option. Les hypothèses doivent être modélisées pour qu’on puisse concrètement visualiser le résultat de nos réflexions et déterminer ce qui est faisable.

Par ailleurs, la réalisation de scénarios implique des interactions entre plusieurs intervenants. Plus qu’un échange d’opinions, ce travail collaboratif demande d’avoir un outil de planification capable de modéliser les idées des uns et des autres et de visualiser leurs impacts sur les plans. Ainsi, les contraintes de chaque intervenant sont prises en compte et le processus de planification est cohérent sur toute la chaine de la Supply Chain.

La réponse des outils traditionnels à la simulation

 

Les outils traditionnels peinent à réponde de façon efficace au cahier des charges d’une solution avec une fonctionnalité de simulation efficace :

– Les ERP n’ont pas vocation à servir de module de simulation car on ne peut pas modifier aisément leurs paramètres sans impacter le plan validé.

– Les APS permettent de faire de la simulation mais ce sont des outils très lourds à utiliser et à paramétrer. La modification des contraintes et des paramètres des outils nécessite bien souvent l’aide des experts APS au sein de la DSI. Cette dépendance impacte négativement la réactivité dans le processus de planification à cause des longs délais d’interventions.

– Avec Excel, les planificateurs sont limités en termes de prise en compte des contraintes et des règles de gestion. En effet, au-delà d’un certains nombres de paramètres pris en compte, on peut rapidement créer des usines à gaz difficiles à maintenir. In fine, certaines contraintes ne seront pas reflétées dans les plans alternatifs et l’évaluation finale des scénarios risque d’en pâtir car toutes les variables ne sont pas formalisées (consultez notre article sur cette problématique).

La solution de Redlog : SimCap

 

Pour répondre à ce besoin, Redlog a développé la solution de planification, SimCap, dont le module de simulation repose sur le principe du « What If ». SimCap permet d’orchestrer les différents facteurs de la planification en temps réel, en faisant interagir les éléments de réponse à un imprévu de façon cohérente, et en prenant en compte tous les paramètres de planification dans la simulation.

En pratique, la technologie SimCap implémente un modèle qui prend en compte les contraintes, les règles métiers et la configuration du système. L’utilisateur peut ainsi à tout moment faire varier de façon flexible le modèle selon différentes hypothèses, créant ainsi des scénarios qu’il est possible d’évaluer et de comparer.

Avec SimCap, on peut ensuite visualiser instantanément les résultats de ses choix en termes de planification. L’outil génère une multitude d’indicateurs qui aident à mesurer les impacts des changements sur l’activité. La matérialisation et le chiffrage des effets de chaque contrainte alimentent les discussions autour de ce qui est possible ou optimal de faire. Ce processus est facilité par les fonctionnalités de travail collaboratif disponibles dans la solution.

Tout en restant ergonomique et simple d’utilisation, SimCap propose des fonctionnalités avancées de simulation pour orienter les décideurs vers le meilleur scénario de planification et réagir efficacement à des situations nouvelles.

Redlog est un éditeur de solutions de planifications innovantes et intelligentes qui permettent, dans un contexte qui s’est complexifié, d’être plus flexible et plus performant.

Vous souhaitez mieux gérer les complexités de la planification opérationnelle, contactez-nous pour découvrir notre solution SimCap qui réinvente le métier du planificateur.

Par Redlog

Articles en rapport